Le projet "étincelles de culture" connaît un problème de sous-consommation dans la partie romande du canton. Si bien que, malgré le manque crucial de temps, les équipes d'animation AC&M et AV, se sont associées et mobilisées à l'automne 2010 pour offrir aux enseignants valaisans des projets accompagnés dans leur discipline. Avec l'aide de Nadia Revaz, responsable du prjet "Etincelles"dans son ensemble, nous avons communiqué notre projet du mieux que nous le pouvions.

Malgré nos bonnes intentions et nos ambitions, nous avons dû constater au printemps 2011 de l'infructuosité quasi totale de notre entreprise: une seule collaboration réalisée (à la grande satisfaction de l'enseignante concernée!), mais tout de même... quel flop!

Les premières déceptions passées, l'heure est à l'analyse:
- manque de temps
- manque de présence sur le terrain pour interpeller directement les enseignants
- déficit de communication
- surcharge des enseignants mobilisés sur tous les fronts
- prépondérance du PER (même si le projet s'inscrit parfaitement dans cette nouvelle orientation de la branche

...mais nous ne nous avouons pas vaincu! Il nous faudra patienter encore un peu, le temps de laisser passer la première vague PER, mais nous reviendrons à la charge avec une stratégie marketing digne des plus fameuses agences de com! En attendant cette offensive répétée, nous avons décidé de laisser les propositions de collaboration avec les artisites contactés ouvertes! Vous les retrouverez, pour une partie d'entre elles, sur ce site (onglet de gauche). Vous trouverez sur ce site les offres concernant plus spécialement les AC&M. Celles concernant les AV devraient figurer sur la plateforme de l'animation AV.

Si vous deviez être tenté IL N'EST PAS TROP TARD! Consultez la liste, contactez l'artiste pour vérifier sa disponibilité, L'EQUIPE DE L'ANIMATION RESTE A VOTRE DISPOSITION!

Sandra Coppey Grange 8.06.2011

Pour la deuxième année consécutive, le cours de formation continue FC 5002 "Vivre la créativité en AC&M", prévu en juillet pendant la semaine pédagogique, n'aura pas lieu faute d'inscription. En effet avec 0 inscription à chaque fois, on est loin des 8 participants minimum! Susceptibilité mise à part... je continue à penser que ce cours s'inscrit parfaitement dans le paysage des nouveaux défis que nous propose le PER, en particulier dans l'axe EXPRESSION, où il nous est demandé d'accompagner l'élève dans son processus créatif.

Je pars de l'idée que, l'ayant vécu, vivre soi-même des situations permettant de mettre en oeuvre la créativité, y prendre du plaisir, en retirer de la satisfaction, permet de nous convaincre de l'importance de ce concept, au point de ne plus vouloir en priver nos élèves. De plus, les activités proposées dans ce cours sont transférables dans une classe et adaptables à différents degrés.

C'est pourquoi je tiens à laisser ce cours à votre disposition: cours en établissement, cours à la carte, cours catalogue en 2012?!? Tout est ouvert!

Ce cours vous semblerait-il plus attractif en cours bloc mais en août? Non pas en cours bloc mais en rencontres régulières durant l'année scolaire: soirs de semaine ou mercredis après-midi?

=> VOS AVIS NOUS INTERESSENT! N'HESITEZ PAS A NOUS CONTACTER!

Sandra Coppey Grange 8.06.2011

Cela nous pendait au bout du nez, mais on faisait comme si de rien n'était, comme si, peut-être cette fois, nous ne ferions pas les frais du changement...
Et bien c'est raté! Les disciplines du domaine ART, AV et AC&M sont les principales perdantes de la nouvelle grille horaire avec 30' d'escamotté....on ne sait pas très bien à qui d'ailleurs?
 
Car si on traduit le point 3 de la lettre du chef de service datée du 19 février 2012, l'intégration des 30' de Dessin (cette discipline s'appelle Arts visuels) est une subtile formulation pour évoquer la suppression pure et simple de ce temps à la grille horaire! En effet les Arts Visuels étaient enseignés sur 75 minutes au total, dans 2 moments différents de la grille horaire (30' + 45')! Les 145 minutes restantes étaient partagées ainsi: 100 minutes AC&M et 45 minutes AV.
 
Alors, quelle est la répartition exacte des 145 minutes entre AV et AC&M dans cette nouvelle grille horaire 5P 2013?
 
Peut-on vraiment, comme le demande la lettre du chef de service, se contenter de transférer la responsabilité de l'adaptation du programme sur les enseignants concernés? Chaque centre scolaire peut donc adapter le programme à sa guise?
 
A quelques jours des présentations PER pour les degrés 5 et 6 P (7 et 8 H) est-ce le message que l'animation doit transmettre?
 
Car une fois de plus, dans des délais indécents, avec une dotation de temps de travail sous-estimée, c'est l'équipe de l'animation qui devra trouver des solutions réalistes et pragmatiques pour répondre aux questions légitimes et aux besoins avérés des enseigants sur le terrain!
 
Sandra Coppey Grange 21.02.2013
 
ICI une proposition de réponse du service de l'enseignement et des équipes de l'animation pédagogique

L'institut Link a réalisé un sondage auprès d'une population représentative de 508 personnes concernant l'importance de l'enseignement des AC&M à l'école. Je vous conseille de cliquer sur le lien, http://www.cooperation-online.ch/9344098, le résultat est très stimulant...

Belle fin d'été,

Danielle

Historique

Un groupe de représentants cantonaux a recensé en 2010 les besoins romands en matière de moyens d'enseignement pour les activités créatrices & manuelles, en lien avec le nouveau plan d'étude romand (PER). Laurent Emery représentait le canton du Valais. Leur rapport proposait d'ouvrir sans délai un chantier pour cette discipline.

 

Selon la procédure, la Commission d'évaluation a demandé le préavis de la Commission pédagogique et de la Conférence latine de l'enseignement obligatoire (CLEO). Ayant obtenu des réponses favorables, le rapport a été transmis aux autorités supérieures, à savoir la Conférence des Secrétaires Généraux et la CIIP.

 

Suite à l'acceptation de ce premier rapport, un nouveau groupe de travail CIIP a été chargé d'évaluer l'offre existante sur les différents marchés et de faire une proposition "raisonnable", comprenez peu chère, de traduction ou création du moyen identifié comme nécessaire. Laurent Emery a cédé sa place pour notre canton à Sandra Coppey Grange dès cette étape. Après un nouveau passage devant les différentes commissions et départements cantonaux, un troisième mandat a été délivré par la CIIP pour concevoir la ligne éditoriale de l'éventuel nouveau moyen d'enseignement pour l'ensemble de la scolarité obligatoire de tous les cantons romands.

 

3 ans, 3 commissions, 1 espoir...

 

Le groupe composé de 4 personnes, Eddy Fink et Francis Boillat pour l'espace BEJUNE (Berne Jura Neuchâtel), Mireille Blanc pour le canton de Fribourg et Sandra Coppey Grange pour le Valais a rendu son rapport en juin 2013. (A noter que les autres cantons ont été sollicité pour délguer un représentant dans ce groupe de travail mais ont décliné l'invitation pour diverses raisons). Voici une brève description de la proposition:

 

- la priorité a été donnée à un ouvrage pour le maître, destiné à tous les degrés de la scolarité obligatoire, contenant les fondements notionnels à la base de la discipline, notions plastiques et non-plastiques; un rappel dles notions empruntées aux disciplines cousines, arts-visuels et sciences, régulièrement réinvesties en AC&M; des présentationss synthétiques des différents matériaux et de leurs propriétés, des procédés techniques, de l'utilisation des outils, des normes de sécurité; mais aussi un apport culturel avec une explication des arts-fondements de notre discipline (arts appliqués, décoratifs, design, architecture) ainsi qu'une série d'oeuvres sélectionnées parmi les collections des principaux musées de Suiss romande (une collaboration avec les musées concernés est envisagée pour la rédaction de cette partie); enfin une frise chronologique illustrée présentera l'évolution de la sculpture, de l'architecture et de certains objets à travers les âges.

 

En lien avec ce volume de base, le groupe a proposé la publication d'un portfolio avec des planches format A3 des reproductions des oeuvres sélectionnées dans les musées romands et des reproductions grands formats d'illustrations utiles à l'enseignement (par ex: la frise).

 

=> telle est la proposition qui sera faite cet automne, et pour commencer, aux différentes commissions et départements cantonaux.

 

Devraient suivre:

- 1 volume par cycle d'enseignement contenant les fondements didactiques de la discipline adaptés à chaque cycle en préambule, puis une palette de séquences variées, illustrées permettant de mettre en oeuvre les objectifs du nouveau plan d'étude romand (PER). Une proposition de moyen en ligne a été faite de préférence par le groupe de travail. En effet, les séquences "vieillissent vite", se démodent, ou se répandent en copie conforme. La possibilité de pouvoir renouveler cette base de données semble préférable. D'autant que l'outil plateforme PER est conçu pour ce faire.

 

Les enjeux


Pour avoir une chance d'exister, ce projet doit présenter un budget modéré. Hors de question pour les cantons de dépenser des mille et des cent pour une discipline aussi secondaire... C'est pour cette raison mais également pour la qualité des moyens allémaniques "Werkweiser" et "Bildöffner" que la proposition comprend une traduction partielle et une adaptation de ces ouvrages.

 

Le besoin est avéré et indiscutable, le projet est ambitieux dans sons contenu mais raisonnable dans sa réalisation, l'espoir est immense... mais tout pourrait se réduire à une question financière...verdict dans quelques mois! Si la proposition du premier ouvrage est acceptée, la suite devrait couler de sources. Alors haut les coeurs! A nos cierges et nos chapelets! A moins que le "bricolage" ne dispose d'un lobby economico-politique.... Dans ce cas: à nos relations!!!!

 

Sandra Coppey Grange

7.08.2013

 

HEP-VS - Av. du Simplon 13 - 1890 St-Maurice - tél. +41 27 606 96 00 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
PH-VS - Simplonstrasse 33 - 3900 Brig - tél. +41 27 606 96 50  - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.